Accéder au contenu principal

Articles

Sélection

Si le ciel s'allume

— Bonjour Esther, le soleil est revenu ? — Je ne suis pas encore sortie, mais il semblerait que oui. — L’air est tout frais, tout neuf. On a fait la lessive. — Votre soirée avec Denis s’est bien passée ? Vous étiez seuls ? — Oui, tous les deux. Il avait préparé un petit sauté de veau, nous avons bu de la bière et écouté de la musique. Il possède une platine et des enceintes très sérieuses. En revanche, il m’a appelé ce matin pour m’annoncer que des échauffourées avaient eu lieu, dans la nuit, du côté de chez vous. — J’ai été réveillée par des clameurs, mais je n’ai rien vu. Et la radio, jusqu’à présent, n’en dit rien. — Cela arrive quelquefois ? — Oui. Par périodes. Mais il est difficile de savoir ce qui se passe vraiment. On raconte que les Sansnoms descendent de Grazella et commettent des pillages. Pourtant, le lendemain, on n’en voit guère de traces. Deux ou trois vitrines brisées. Des vols de bijoux, de manteaux, d’appareils ménagers. De nourriture parfois. — Denis parle plutôt d’a

Derniers articles

Vous cherchez la lalangue

Tisserand de rêve

Tout de moi

Ah, soccorso ! son tradito

Tombée du soir

Dire la Traviata

Le mal-être du parlêtre

Esther Morelli

12:40

L’Alpha Belle