Accéder au contenu principal

Articles

Sélection

L’Arc-en-ciel est brisé

Lourenço nous a réunis pour nous annoncer que l’attaque des Sabreurs aurait lieu le lendemain. Samson l’en avait averti. Il lui avait dit aussi que celle-ci n’était pas plus à craindre que les autres. Les Sabreurs étaient dans la plupart des cas des enfants de notables. Ils venaient cagoulés mais la police les connaissait tous. Sur les images des combats que transmettaient les drones, on était capable de les identifier, à la taille, à la carrure, à certains détails de leurs accoutrements. Tout se passait comme si ces adolescents ne pouvaient pas se résigner à l’anonymat et que, pour compenser le visage masqué, il fallait qu’ils se distinguent par l’ajout de certains grigris bien visibles pendus à leur ceinture ou à leur manche, par les inévitables inscriptions, à la fois odieuses et ridicules qu’ils affichaient sur leurs casques ou sur le dos de leurs blousons. Et d’ailleurs, des limites avaient été posées à leurs raids que, jusque là, les Sabreurs n’avaient jamais franchies: pas d’arm

Derniers articles

Le code ou la langue?

Mais le vert paradis… (cover Charles Baudelaire)

Une ambition tardive

Louons maintenant les grands hommes (cover James Agee)

Mai 68 et "norme mâle"

Scène de combat

Les refus de la langue

Il pleuvait sur la rivière

Une aile qui te touche

À vous autres, hommes faibles et merveilleux