Accéder au contenu principal

Articles

Sélection

Les années d'exil

Très tôt, Nolan doit se cacher et son itinéraire se reconstitue après-coup, lorsqu’on a définitivement perdu sa trace. Il trouve accueil dans des villes différentes. Une voiture vient le chercher à la gare et le conduit dans le faubourg où un logement de deux pièces a été préparé. Il demeure dans ces lieux inconnus quelques semaines ou parfois des années. Même en y demeurant longtemps, il ne s’habitue pas aux villes qu’il habite, dans la mesure où les règles de sécurité veulent qu’il quitte le moins souvent possible le quartier qui lui a été désigné. Il le fait néanmoins. À la fin, la curiosité l’emporte. Ou l’ennui. Les dimanches surtout. On voudrait en savoir davantage sur ses habitudes, sur le rôle qu’il a pu réellement jouer dans l’organisation, au gré des différentes scissions qui ont scandé son histoire pour la réduire en fin de compte à presque rien, mais sans doute ce rôle a-t-il été différent selon les villes et les moments de sa vie. Nolan est-il considéré par ses amis et ses

Derniers articles

Un héros

Quoi d'autre?

Nous n’aurons pas fini

Le bonheur et la honte

Le secret d'Alfred Paparozzi

Des communautés d'apprentissage

Tapisserie

What about

Station Valrose

La voie du cheap