samedi 30 mars 2019

Les attardés

J’avais oublié que les garçons
jouent au foot haletants muets
sans tenir compte de la nuit qui
vient

jusqu’à l’heure où celle-ci
sans lune sous les arbres du square
dérobe le ballon efface leurs mains
dans l’odeur de poussière

quand il passent la grille
la sueur sur leur dos est glacée

+ Poétrie

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Notre crooner des rues - La loi et le règlement

Il suffira que je dise " notre crooner des rues" , tous les niçois le reconnaitront. Il est onze heures sur la Place Masséna, deu...