samedi 6 avril 2019

Lire est un style de vie

Lire est un style de vie. Plus désintéressé. Curieux, amusé et comme nonchalant. Aristocratique, encore que compatible avec la pauvreté. Le temps quotidien consacré à la lecture est celui d’un certain dépaysement de soi. Il est dédié à ce que d’autres ont écrit, que nous ne connaissons pas. Dont l’existence s’est déroulée ailleurs et qui souvent sont morts. Lire c’est s’intéresser aux autres. Non pas à ceux qui font l’actualité, dont tout le monde parle, qui occupent une place importante dans la société, qui jouent un rôle politique, qu'on voit à la télévision, ni aux puissants ni aux violents, mais à des êtres épars dont l’existence se serait effacée, qui n’ont rien fait de plus glorieux ni de plus indispensable que de composer, dans le silence et la solitude, des livres dont le hasard a voulu qu’ils parviennent jusqu’à nous. C’est rompre, c'est opposer une manière de refus à l’injonction sociale, en même temps que l’art patient de tirer des lignes, de nouer des liens avec des individus singuliers rescapés d’autres périodes de l’histoire et d’autres civilisations. Et cet art se pratique depuis l’enfance, le plus souvent depuis le foyer familial où vous avez grandi, depuis le premier jardin d’été, crissant d’herbes et d’insectes, où vous avez attendu le soir, depuis votre première maladie et vos premiers voyages, et cet art vous accompagne jusqu’à la mort.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Défi M@P - 1

+ Plein écran