Apollinaire | Automne



Dans le brouillard s’en vont un paysan cagneux
Et son bœuf lentement dans le brouillard d’automne
Qui cache les hameaux pauvres et vergogneux

Et s’en allant là-bas le paysan chantonne
Une chanson d’amour et d’infidélité
Qui parle d’une bague et d’un cœur que l’on brise

Oh ! l’automne l’automne a fait mourir l’été
Dans le brouillard s’en vont deux silhouettes grises

Alcools (1913)

Camille Pissarro: Conversation (1881)

Commentaires

Travaillé aujourd’hui, dans le cadre d’un stage Francophonia, avec un groupe de 9 professeur.e.s venu.e.s des 8 pays suivants: Arménie, Brésil, Italie, Moldavie, Norvège, Roumanie, Suisse, Ukraine.
Unknown a dit…
J’ai beaucoup apprécié le cours sur Automne d’Apollinaire, un poème que j’avais dû rencontrer, au cours de mon cursus scolaire, mais dont je ne me souvenais plus.
La récitation avec un code couleur pour chacune des catégories grammaticales, m’a beaucoup aidé dans la tâche, de même que le nombre d’étoiles, lorsqu’il s’agissait d’épeler les lettres d’un mot (dictée). Je vous remercie de cette expérience novatrice, pour moi.

Articles les plus consultés