N’interdisez pas l’exposition

Je n’ai pas connu Paul Gauguin
j’aurais volontiers vu avec lui pendre
les étoiles au-dessus des champs de colza
vu la mer comme elle se dresse
la nuit à ce moment tardif où tu t’avances
cheveux et pieds mouillés devant les vagues
l’autobus s’arrêtera à l’heure
dite tu n’as qu’à te tenir debout dans
ton beau costume ta valise à la main
Où iras-tu ensuite

Commentaires

Articles les plus consultés