Un peu de Kaija Saariaho

Maigre fête foraine
que le public délaisse
dans la lumière du soir

Le bruit de la rivière résonne
dans les rues d’une ville fleurie
de géraniums aux fenêtres

La musique n’est plus
celle des manèges
les baraques s’éteignent
dans le bruit de l’eau
et le bleu de la nuit
qui vient

mais une autre
jouée très loin de là
par un orchestre philharmonique
dans une salle de concert

Commentaires

Articles les plus consultés