La Bendola (Saorge)

Pieds nus dans des sandales
(Birkenstock)

La rivière et ses galets
loin dans la montagne
mais pas hAUt

Vous quittez le village
par le chemin du monastère

L’EAU fraîche de la rivière
et ses galets
(il
faut descendre
au fond de la vallée)

Sur le chemin étroit
de terre où les feuillages
des arbustes odorants vous 
griffent le visage
vous transportez des cabas
UN dans chaque main
pour garder l’équilibre
remplis d'AMbre
solaire, de serviettes de bain, de livres
et de nourriture pour le pique-nique

(Monastère franciscain
i ultimi fratelli en robes de bure
hiver comme été
déboulant en sandales)

La coulEUvre vipérIne
sa tête hors de l’eau
quand tu nAges

Cailloux gros et ronds
qu’il faut déplacer
(les jambes écartées, le bas
du pantalon retroussé ou en slip)
pour faire des barrAges



Commentaires

Le talent du poète est toujours un plaisir... parler de la Bendola fait rouler les galets de mon coeur... mais merci surtout pour la découverte musicale... c'est un régal.

Articles les plus consultés