Le code ou la langue?

Je vois, parmi les e-mails que je reçois, en annonce de je ne sais quoi produit par France.TV, ce slogan « Défendre ceux qui n’ont pas le code », et je me pose la question « Albert Camus avait-il le code? » Tout prouve que non, en particulier l’attitude de Jean-Paul Sartre à son égard, qui parle de lui comme d’un « voyou d’Alger », jugement dans lequel s’entend bien, en effet, l’arrogance de classe. Mais si Albert Camus n’avait pas le code, il avait la langue. Apprise à l’école, et dans les livres. Et ma question revient à ceci: Pour l’école, s’agit-il d’enseigner le « code » ou d’enseigner la langue?



Commentaires

Articles les plus consultés