Principes

Publics

Les Moulins à paroles (M@P) conviennent aux publics débutants (ou les plus en difficulté), qui ont besoin d’apprendre les fondamentaux de la langue. Et aux publics les plus avancés, qui sont intéressés par l’histoire de l’art et de la culture.

Activité et autonomie

Ils s’inscrivent dans la tradition de l’éducation nouvelle représentée par Maria Montessori et Célestin Freinet, en tant qu’ils visent à rendre les élèves actifs et autonomes.

Dispositif

Le dispositif comporte 4 actants: Le coach, les textes, les M@P, les élèves. Ceux-ci sont reliés au site web, qui est comme le centre (hub) d'une roue

Modularité

Chaque séquence d'atelier est unique, dédiée à un seul M@P. Le coach choisit le texte et conduit l'activité en fonction des élèves. Il se donne pour objectif d'enseigner au juste niveau.

La langue

On apprend la langue dans les textes en considérant les mots dans les trois dimensions de (i) leur contenu sémantique, (ii) leur forme orale et (iii) leur forme écrite.

Le but

Il est important que les participants vivent ensemble un moment heureux. Mais aussi qu'ils reviennent après coup sur le M@P pour répondre au quizz et y ajouter leurs propres contributions. Pour qu'enfin ils le fassent tourner à l'intention d'autres personnes.

Commentaires

  1. Bonjour Christian,
    Je trouve ce texte clair et compréhensible...
    Bon week end à toi et à toute la communauté M@P!!

    RépondreSupprimer
  2. Une méthode qui rejoint ce ques les approches neurolinguistiques démontrent: on utilise des airs corticaux differents pour apprendre à parler une langue et pour apprendre à l'écrire.

    RépondreSupprimer
  3. C'est une méthode très utile pour l'apprentissage de la langue française, qu'il faut bien l'adapter selon le contexte et notre réalité.
    Nina

    RépondreSupprimer
  4. J'aime bien la poésie et je trouve intéressant votre manière de la mettre en place dans le cours de français. L'utilisation des couleurs est génial pour travailler la mémoire et cela sert pour l'identification des noms, verbes , adjectifs , etc.

    RépondreSupprimer
  5. Je vois quelques applications pour cette methode dans l'enseignement de la prononciation aux eleves du FLE, surtout au niveau de la syllabification, et peut-etre pour faire travailler la memoire, quelque chose dont les jeunes australiens ont besoin.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés